LE MARCHE DES GRAPHISTES FREELANCE - by Jean-marc Viotti

Qu'en est'il du MARCHE DES GRAPHISTES FREELANCE sur les plateformes internet?

Avant propos
En France les métiers de la "création visuelle" et de la "communication visuelle d'entreprise" ne sont pas bien reconnus. Les compétences nécessaires à une pratique professionnelle de l'image sont souvent mal estimées. L'idée très généralisée qu'il suffit de pratiquer le bon ´logiciel' pour réaliser un site ou une plaquette s'est développée dans les esprits. Pire, la vulgarisation des logiciels professionnels pour le "grand public" développée par certains éditeurs a fait éclore une nouvelle génération de prestataires Graphique 'One man self' plus consuméristes que véritablement créatifs. Pourtant c'est à eux qu'incombe la sempiternelle tâche qui depuis 20 ans consiste à éduquer les donneurs d'ordre.

Cependant tout n'est pas négatif. Aujourd'hui des plateformes internet jouent le rôle d'interface entre les donneurs d'ordre et les Freelances pour la réalisation de projets graphiques de toutes sortes.

Ainsi la plateforme http://www.graphistesonline.com leader en ce domaine est à mon avis un bon moyen de démarcher une clientèle et de se constituer un portefeuille renouvelable.

Toutefois le marché étant appauvri par des abus de tous genres, un effort peut être entrepris dans le sens d'une meilleure appréciation des conduites et règles à tenir par les "Prestataires"sur le marché de l'image et des projets graphiques.

Objectif 1 - Evaluer correctement les prix et les délais de réalisation
Souvent les tarifs minimum proposés par les prestataires et les donneurs d'ordre sont trop bas et les délais de réalisation mal évalués.
Prenons par exemple une prestations sur la plateforme "Graphistesonline" Il ne faut pas oublier que sur un Tarif proposé de 1000 euros :

il faut déduire 15% de PEL + 25,70% de charges si vous êtes auto entrepreneur ou bien 12% de précompte si vous êtes affilié à l'AGESSA ou la Maison des Artistes . Il ne faut pas négliger non plus que vous n'avez pas de congé payé, pas de sécurité d'emploi, (le parachute ASSEDIC) et que pour avoir une retraite un jourvous devez cotiser en sus à une caisse complémentaire (1%). Grosso modo sur 1000 euros il vous revient 600 euros

A se demander si ceux qui cassent les prix (et ils sont nombreux), ne sont pas des étudiants qui habitent chez leurs parents vu leur peu de besoin financier, ou encore des résidents étrangers qui profitent de taxations moindres ou encore des graphistes sur le tard sans formation ni réelle compétence et de ce fait complexés, qui s'attirent les bonnes grâces des clients en cassant les prix pour faire oublier leur incompétence.

En fait il faut comprendre que ce n'est pas le client qui fait le prix (lui fait son travail de client : obtenir le meilleur pour le moins cher) C'est le prestataire qui doit argumenter de son expérience et de son savoir faire pour obtenir un juste prix. Aussi il peut-être essentiel de :

2 - Susciter la release du cahier des charges si nécessaire
Opération devenue difficile parce que les prestataires ont pris l'habitude de littéralement cirer les pompes de leur client. Tout simplement parce que n'ayant pas assez d'expérience, ils n'ont pas les arguments pour "piloter" leur client vers une solution au
juste prix;

3 - Elaborer un devis simple et concis qui en 3 phrases intègre son savoir-faire et son niveau d'expérience.
(le nombre de devis que je lis dans lesquels de jeunes prestataires énumérent les marques prestigieuses qu'ils ont déjà honorer de leurs services et juste en dessous précisent qu'ils ont bien les licenses des logiciels de la série Adobe à la maison et qu'ils sont prêt à tout pour vous satisfaire. Excusez moi si cela fait sourire l'ancien DA en moi.

Toutefois ne prenez pas en mauvaise part ce que je viens de formuler. Je fais moi même parti de la grande famille des Prestataires Graphiques freelance. Nous sommes un groupe de professionnels de l'image et à ce titre nous nous devons l'excellence. Malheureusement le système est conçu de telle façon, qu'il nous est impossible d'empÍcher les amateurs et dilettantes de répondre aux appels d'offre et de casser les prix. Toutefois soyons vigilants C'est simple si cela continu nous serons bientôt au tarif horaire d'un personnel de ménage sans formation. Du reste c'est peut être déjà en train d'arriver